Arcs-en-Ciel du Noir

22 avril 2017

Exposition d'Artistes du Nord Béarn

Capture d’écran 2017-04-19 à 11

Posté par Michele Delhom à 12:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]


21 février 2017

L'Engloutie

DSC_0629

"L'engloutie"

acrylique sur toile

60cm x 50cm

2017

Posté par Michele Delhom à 18:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 février 2017

" Fin de partie "

Capture d’écran 2017-02-12 à 20

 

" Fin de partie"

Acrylique sur toile

100 cm x 80 cm

2017

Posté par Michele Delhom à 21:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 août 2016

Concerto dei fiori...

Capture d’écran 2016-08-01 à 03

Posté par Michele Delhom à 03:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]

"Comedia dell' arte - Concerto dei fiori "

Capture d’écran 2016-08-01 à 02

Posté par Michele Delhom à 03:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]


28 juillet 2016

Exposition Nord-Béarn

jpg tadousse

Posté par Michele Delhom à 11:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 mai 2016

Les éphémères ?

Capture d’écran 2016-05-28 à 15

Posté par Michele Delhom à 23:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 mai 2016

Exposition VIVEN 3-4-5 juin 2016

Exposition Viven

Posté par Michele Delhom à 11:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 mars 2016

DSC_0998

Posté par Michele Delhom à 22:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]

" le vent se lève"

DSC_1001

Posté par Michele Delhom à 22:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]

" Fin d'hiver"

DSC_1030

Posté par Michele Delhom à 22:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]

"D'un bleu très noir patientent les étoiles"

DSC_1019

Posté par Michele Delhom à 22:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 mars 2016

Ouverture

DSC_0052

 

"Ouverture"

acrylique 80cm x 60cm

2016

Posté par Michele Delhom à 10:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Sinople

DSC_0055

 

"Sinople"

acrylique 70cm x 70cm

2016

Posté par Michele Delhom à 10:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 mars 2016

Cette lueur du fond des âges...

DSC_0995

Posté par Michele Delhom à 13:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

26 février 2016

DSC_0333

Posté par Michele Delhom à 12:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Vivre

DSC_0991

 

Posté par Michele Delhom à 11:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Pomona Ô déesse et le temps retrouvé

 

 

DSC_0982

DSC_0988

DSC_0994

Posté par Michele Delhom à 11:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 février 2016

Dans les ténèbres

DSC_0916

 

III. DANS LES TENEBRES

Acrylique sur toile

(60cmx50cm)

Janvier 2016

 

 

 

Dans les ténèbres  /  Œdipe errant

 

 

 

Depuis des nuits sans âge défaisant le chemin

Mon pas s’aveugle  Le bras qui me soutient je ne le connais pas

D’aval chaque mot enfle son ignorance

La pierre laboure le corps absent qui se déroute

Mes pieds mes yeux mordent la poussière de la route

D’une rage d’amont

 

Et du bâton je voudrais chasser les serpents aux aguets

 

Je suis sans fin le voyageur

Qui jamais n’apprit les signes et les présages

D’ être né suffit-il d’innocence à dénouer le sort

 

Ce que je sais n’a pas de lieu  De toit pour le repos

Et chaque étape de la route je ne saurais la nommer

Aux portes d’une ville il me fallut pourtant parler

 

De mille ruses je défis le chant d’obscure perfidie

Mais combien vaine la victoire

 

Je suis sans fin ce voyageur sur une terre depuis toujours trop ronde

Ce que je sais a sa racine Pour qui ces lieux

De la méprise redoublée et sans frontière au carrefour

Quand du palais jaillit et se répand au plein midi l’horreur de la lumière

 

Combien amère la victoire

Plus que mes yeux mes pieds Voici mon cœur

Percé de mille morts qui ne sont pas la mort

Enfin je vois ce que tramait la nuit  Le monstre en moi

Et mon savoir sans lieu et ces lieux sans savoir

Mes yeux n’ont plus de lieu ni d’être 

Ce que j’ai vu brûle d’effroi à l’ombre morte des paupières

 

Fuir Comment se fuir quand l’épouvante naît de soi

Ce que je fuis n’a pas de lieu autre que moi

L’oblique épée du dieu  a incendié ces pâles certitudes

Epée de feu comme une torche au seuil du naître

 

Cet antre né de moi

 

Seule demeure la danse de ce bras que je ne connais pas

Le cercle de l’enfer sur terre et mer énuclées

 

 

JBD

 
 
 

 
 

 

Posté par Michele Delhom à 15:55 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

Un coteau vert que le printemps redit ...

DSC_0981

 

 

 

L'allée bruissante d'oiseaux

Rivière d'ailes battant l'air sur mes pensées éparses

Et trouées de lumière dans la douceur des jeunes feuilles

 

Découvrant de surcroît leur destin d'anonymes

Nous marchions aux confins des songes oubliés

Sur la pente de l'air énervé de senteurs

Vers la grille d'un parc

Lointain et familier dont nous rêvions enfants la douce et triste attente

 

Son peuple de statues changea souvent de faces

Le gel le vent la pluie en durcirent les traits

Et la mousse effaça le sourire des yeux

 

Pomone ou Artémis ou bien quelqu'autre dieu

Ces non-voyants de qui nous tenons notre histoire

Inquiètent nos mémoires

 

JBD

Posté par Michele Delhom à 11:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 février 2016

Nuit des Syrtes

img200

 

Souffles coupés au bord de l'étendue sans horizon

Et joie violente dans le corps de cendre et d'eau mêlées

Ce qu'ils se dirent nul ne le sut dans la tempête

Puis des larmes jaillirent

Eprouvant de leur sel les digues de lave ancienne

 

Rosée

La silencieuse

Celle qui vient aux heures insoupçonnées

 

Sous les pas et le vent la bruyère tressaille

Là où jadis une étoile prit feu

 

JBD

Posté par Michele Delhom à 18:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

La nuit tombe

DSC_0978

 

 

" La nuit tombe "

Acrylique sur toile

(100 cm x 73 cm )

février 2016

 

J'ai marché dans la nuit de juin, sur un sol inégal dans un chemin de pierre et d'herbe, mais le pied ferme, m'éloignant du village. S'effaçaient peu à peu les sonorités bavardes de la fête, guirlandes, lampions et confettis, claquements des pétards, exclamations de buveurs et d'enfants excités, accords d'orchestre.

Peu à peu mes yeux s'accoutumèrent à la profonde nuit d'été. Des grillons envahirent l'espace, des étoiles reprirent leur veille, des parfums de tilleul m'éblouirent.

Peu à peu je retrouvai l'équilibre de celui qui marche au seul battement de son cœur dans la poitrine et à ses tempes. La nuit accomplissait son œuvre bienfaisante, lavait l'esprit, étourdissait les sens.

De la rumeur au loin, je n'entendais plus que les exubérances, étouffées à mesure que progressait ma marche, et cela procurait néanmoins la nostalgie de visages entrevus, de regards dérobés et de robes bruissantes, de mains aussi, tendues comme des perches à  qui se noie. A présent m'accompagnait à distance l'écho muet d'une chouette.

JBD

Posté par Michele Delhom à 16:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 février 2016

Passage d'hiver

DSC_0941

 

"Passage d'hiver"

Acrylique sur toile

( 80 cm X 60 cm)

février 2016

 

Arrête-toi au fond de ce jardin

Pour l'air et pour le peu de roses

Arrête-toi, je te rejoins

Tu es plus belle que mon attente

Plus terrible encore quand le temps cesse

Car tu as cessé de vivre dans le temps

Mémoire

Poussant le grillage de fer

Pas à pas sur les terres humides

De la rosée plus que le jour

 

Je te rejoins

Il n'y a plus personne dans ce jardin

les quelques pas avaient gravé la terre

C'était mon pas

 

Ô disparue derrière les ronces.

 

Béatrice DOUVRE

 

 

 

Posté par Michele Delhom à 18:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 janvier 2016

DSC_0904

 

 

I. DEDALE

Acrylique sur toile

(60cmx50cm)

Janvier 2016

Posté par Michele Delhom à 16:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]

DSC_0883

 

II. MESSAGERS

Acrylique sur toile

(60cmx50cm)

Janvier 2016

 

 

(Et du fond de la nuit ténébreuse voici qu'enfin accourt le Messager)

 

 

J'ai tant guetté l'aube

Tant usé mes yeux mes oreilles et mes sandales

Et maintenant de ma bouche sortent des sons d'une langue étrangère

Je n'ai plus soif ni faim de ce qui jadis pouvait me rassasier

 

 

Le jour vient

Jamais plus je ne gravirai les remparts des cités d'infortune

Que des dieux inconstants me donnaient à veiller

Or et pourpre dont ils aiment à se vêtir les rendraient-ils plus aimables

Plus humains

 

 

Messager retourne à ton destin de messager

Plus écervelé qu'un oiseau  Plus rivé à ta tâche qu'un Sisyphe

Car tu n'as jamais rien su de ce qu'il advient pour chaque homme à sa naissance

 

 

"Moi, je veux dire à qui sait et oublier pour qui ne sait pas."

(Eschyle, le Veilleur , Agamemnon)

 

JBD

Posté par Michele Delhom à 15:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

I.II.III.IV

DSC_0898

 

 

IV. ANDALOUSIE

Acrylique sur toile

( 60cm x 50cm)

Janvier 2016

Posté par Michele Delhom à 15:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 janvier 2016

 

C'est au bout d'un extrême océan le naufrage d'un voilier d'autrefois
De l'équipage nul jamais ne sut rien
Ni du récif qui acheva la course

Il faudrait aborder en silence et de biais la plage désœuvrée
Ecouter les vents écrire de sable et de brume le récit sans cesse épuisé par le feu de l'oubli
Les cris les mêmes cris furent portés par les chemins de la lumière 
Jusqu'au profond du monde

Mémoire

Mémoire des miroirs pourtant absents d'être trop-là dès la naissance

Mais comment éclairer l'espace de toute solitude à la lumière crue
Et qui toujours dévaste chaque jour un peu plus
Nos pourpres citadelles
Ruine du temps dans les jardins les mieux aimés

Nulle porte jamais ne  clôt l'énigmatique
Et nulle enseigne cependant pour éclaircir nos doutes

J'ai besoin d'une nuit amante de mes jours
D'une nuit incomplète
Qui se satisferait des lambeaux de mes rêves
Et de ce que jadis un livre ancien offrit à mes lèvres rieuses

Ce savoir-là est non-savoir face à l'orage

Livre fermé des origines
Que les coraux feuillettent et consument dans l'âpreté de leurs tourments

 

JBD

Posté par Michele Delhom à 12:53 - Commentaires [1] - Permalien [#]

L'entrouvert

 

"L'entrouvert"

Acrylique sur toile

(70 cm x 70 cm)

2016

 

 

 

 

Posté par Michele Delhom à 12:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 septembre 2015

" 73 "

DSC_0618

 

                                                      "73 ''

                                       Acrylique sur toile , 2015

                                            ( 100cm x 73cm)

 

 

Posté par Michele Delhom à 23:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 août 2015

détail

DSC_0484

Posté par Michele Delhom à 14:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Délabrement

DSC_0481

 

"Délabrement"

2015

acrylique sur toile

(92cm x 73cm)

 

 

Posté par Michele Delhom à 14:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Eclats

DSC_0480

 

"Eclats"

acrylique sur toile

2015

(92cm x 73cm)

Posté par Michele Delhom à 14:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Silences

DSC_0479

"Silences"

acrylique sur toile

2014

(73 cm X 60 cm)

Posté par Michele Delhom à 13:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 mars 2014

              

DSC_0058

   "Cantabile" 

      Acrylique sur toile

    (100 x 75 cm)

 

Posté par Michele Delhom à 20:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 janvier 2014

DSC_0475

 

Silence des matins profonds

Acrylique sur toile

100 x100cm

 

 

 

DSC_0470

 

DSC_0458

 

DSC_0472

Détails

 

 

 

 

 Papier mat
 
  
 
Sur le champ clos des aventures
 
De chambre claire en chambre obscure
 
Des tragédies des mythes grecs
 
Des labyrinthes jusqu’à l’Etre
 
Des corps tout vifs sur bois de hêtre
 
En cœur de buis et ventre sec
 
Livrant bataille et circonspects
 
En jour et nuit trente-deux spectres
 
Vidant entrailles pour un sceptre
 
Fouillant de l’âme les blessures
 
De chambre claire en chambre obscure
 
Mais au royaume des Echecs
 
Point de république des Lettres
 
Ni forfaitures ni de traîtres
 
et le reste est littérature
 
                                                                     JBD
 
 
 

Posté par Michele Delhom à 17:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 décembre 2013

DSC_0433

 

Aletheia

Acrylique sur toile  2013

(100 x 100 cm)

 

 

DSC_0353

 

                                                         Aletheia  (détail)

Posté par Michele Delhom à 18:46 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

07 juillet 2013

Image

                    L'heure du thé

            Hommage à Ozu   - Mai 2013 -

Posté par Michele Delhom à 11:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]

DSC_0048

                            L'éternité étreinte

                     Acrylique sur toile  - Juin 2013 -

                                              (120 x90 cm)

DSC_0021

DSC_0030

DSC_0049 

                                                  Détails

   

Posté par Michele Delhom à 10:35 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Image 8

 

                 Se souvenir des belles choses

                      Acrylique sur toile   Juillet 2013

                               70 x 5Ocm

 

Image 3

Image 5

Image 7

                               Détails

Posté par Michele Delhom à 00:56 - Commentaires [1] - Permalien [#]

06 mars 2013

Posté par Michele Delhom à 00:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 février 2013

DSC_0868

 

                                 Mémoires en archipels 

                                  Acrylique sur toile    2013

                                            (100 x 73 cm)

 

 

 

DSC_0870

                         Mémoires en archipels (détail)            

 

Posté par Michele Delhom à 18:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 février 2013

 

Sans doute est-ce la nuit ainsi sans doute faut-il nuit appeler ce qui surgit de la ténèbre

 

Du rire des Titans montent les vents nocturnes aux ailes éclaircies 

Sans doute est-ce le premier jour du monde et du premier regard

 

Du plus loin que la nuit songent Aldébaran Deneb et les Pléiades en essaim affolé

Chaque étoile est un clou irradiant sa corolle

Chaque étoile se tait juste au bord de l’abîme

Chaque étoile inaugure un monde finissant et harcèle le vide d’innombrables piqûres

 

L’aube frôlée n’en finit pas d’aimer le bleu profond d’où naissent les étoiles

L’alliance se noue sitôt de mémoire éperdue

 

Epiphanies soudainement surgies dont ne sait où

 

Montent les brises par dessus les rêves des hommes et de leurs femmes

Le bleu l’emporte doucement dans la vive inquiétude des mésanges

 

C’est l’été  on ne sait  ou la fin du printemps

Un ruisseau s’attarde refluant vers la source 

Des arbres aux feuilles blanches peuplent d’émoi les lents nuages indociles

C’est bien l’été  à la façon des orangers  

Le jour exulte de  moissons partagées  

L’eau qui court sous la brume annonce dans son ciel les océans des origines

 

Et cependant déjà

De terre nue s’ouvre  le chant de muette amertume

Nuit sans souffle sans source et sans répit

Nuit écarlate

L’ ombre avec  l’aridité pour seul écho

Le sable brûle sous le pied la pente est rude le désert intérieur s’étend à perte d’heures 

 

Et déjà le silence est semblable à la mort

Mille aiguilles de sel savent blesser la chair

L’esprit meurtrit le cœur la face contre terre

Le ravin de la peur crible de ses morsures  les précipices insatisfaits

 

L’heure venue on passe à gué dans l’orbe des fleuves indécis 

 

Au matin  les vallées s’étonnent d’être encore de ce monde si las 

 

 

Ecce homo dans les ténèbres en plein midi

                                                                              JBD

 

Posté par Michele Delhom à 21:15 - Commentaires [2] - Permalien [#]

07 février 2013

Image 1

          Archipels  (détail)

 

Image 2

         Archipels (détail)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par Michele Delhom à 19:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]

DSC_0933

 

                                               Archipels

                                       Acrylique sur toile 2013

                                               (100x80cm)

 

"Enfin,la barque vira autour d'un rocher qui fermait l'entrée du large;

l'ombre d'une falaise tomba sur elle; le sillage s'effaça de la surface déserte,

et le peintre Wang -Fô et son disciple Ling disparurent à jamais

sur cette mer de jade bleu que Wang-Fô venait d'inventer."

 

            Marguerite YOURCENAR  Nouvelles orientales

Posté par Michele Delhom à 19:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

03 février 2013

                      Avers du monde fausse monnaie

                                   Revers à soi

              Le gouvernail du temps disperse nos savoirs

       Sans le savoir nous saturons l’espace de nos démesures

                       Les vents éloignent les destins

                       L’avenir se repaît de nos songes

                                         JBD

Posté par Michele Delhom à 13:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 janvier 2013

                                                             

      

DSC_0913

 

    Et la nuit bleu à bleu

           (Détail)

 

                                           

                                             Une balafre-déchirure

comme une porte sans battant avec juste ce peu de sang

qui coagule

                                                    La frontière

                                            une griffure-égratignure

un pointillé  une ecchymose un sol de glaise

si trompeur

une paroi  un parapet 

un paravent une lisière 

où s’engouffrent les solitudes

le crépuscule des naufrages

un horizon désorienté

un coup de sabre une épopée  un incertain  un terrain trouble 

                                                                 Partout la steppe                     

Et puis le Vent  

 

                                                                           JBD

 

 

 

Posté par Michele Delhom à 20:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]

DSC_0912

 

                                        "Et la nuit bleu à bleu"

                                          Acrylique sur toile -2012-

                                                   (80x80cm)

Posté par Michele Delhom à 20:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 janvier 2013

Intranquillite

                                 Intranquillité

                            Acrylique sur toile -2009-

                                   (60 x 50 cm)

 

 

“ Intranquillité "

 

Seuil de l’énigme, Haute falaise déchirant l’horizon du rêve.

Toute naissance produit son linceul de neige noire et ses dômes inaccessibles. Blason revendiqué,   sang et or à  jamais assignés près d’Orion à la chasse éperdue dans la nuit sidérale . L’enfance comme un lac , mais déjà invisible et comme écartelé, sa lave sûrement précipitée vers l’incertain. Hautes plaines balayées de solitudes, et lisses, et havres désirés , hautes plaines zébrées , hautes plaines éblouies . A tire d’aile fuit l’enfance en une glissade sans fin , sans but et sans rivage . Et pourtant pli après pli, jour après jour, vivre , n’est-ce pas apprendre à rompre toute attache, à fuir les parapets, à s’ancrer dans l’ailleurs des origines ? “ Et je crois à des aérolithes mentaux, à des cosmogonies individuelles” (Antonin Artaud).

J’encrerai ces nuits au plus profond de moi.

 

 MD  & JBD

 

 

 

Posté par Michele Delhom à 23:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 janvier 2013

DSC_0884

 

DSC_0885

         Promontoire du songe

                  (détails)

Posté par Michele Delhom à 00:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]

DSC_0877

 

                                 "Promontoire du songe"

                                     Acrylique sur toile -2012

                                              100x73 cm

Posté par Michele Delhom à 00:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]

DSC_0675

                                      Ordesa  2012

Posté par Michele Delhom à 00:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]

DSC_0872

                   Traversées 2 (détail)

 

DSC_0874

              Traversées 2 (détail)

Posté par Michele Delhom à 00:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]

 

 

 

 

DSC_0869

                                               "Traversées 2"

                                           Acrylique sur toile - 2012

                                                100x80 cm

 

 

Forêt 

Origine prononcée 

Ouvrant vertige d’avec soi 

Toujours la source pétrifiant le regard 

L’été

C’est un livre d’ardoise sous le ciel 

Notre seule besogne est d’en confier l’écho 

A la pierre chaleureuse 

Ses visages nous sont familiers 

Sur ses méplats un scarabée sommeille 

 

Zèle du messager aux faubourgs de la nuit

 

                                                   JBD 

 

 

Posté par Michele Delhom à 00:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

04 janvier 2013

DSC_0867

                                              "La Cerisaie"

                                       Acrylique sur toile -  2012

                                                  80x80 cm

 

 

 

 

 DSC_0886

 

                              La Cerisaie   (détail)

 

 

 

 

Ainsi ce monde-là n’existe déjà plus

 

Vaincues les heures blanches de neiges amoncelées

D’où pensives dormeuses harassées de légendes

Rêvaient les eaux des steppes et des plaines oubliées

 

Et cependant le monde alors n’existait presque plus

 

Celui d’avant

De baies sauvages et de chemins perdus

Des frais pieds d’aubépine et de mousses aux fontaines 

 

Inaudible cosmos sous les pas étouffés

Brouillant les pistes  effaçant nuits  fleuves et misère et vastes plaines

Laissant nos voix défaites et sans écho pensif

Dans la brume attentive  qui sans cesse renaît

La si fidèle qui n’a que faire de nos mondes

Peuples d’enfants joueurs dans la poussière des étés

 

Ensevelir les hommes est tâche utile et si discrète

  

                                  °°° 

 

Un vent nouveau un autre hiver s’en est venu porteur de cicatrices

Clameurs du monde frémissant des nuits si sanglantes à venir

  

Ce monde-ci ouvre un abîme

A coups de serpe  A tire d’âmes aux mains poudreuses

Un flot ardent et dérouté et d’espèce nouvelle a rompu nos mémoires 

Et dévorant d' ongles avides

A coups de hache sous l’aubier

 

Le rideau que l'on tend abrite du dehors

L’âpre morsure  des clairières 

Nouvel airain tel un poison autrement redoutable

Le maléfice s’emploie à détruire les traces

Ce qui naît et accable

S’engloutit à nos yeux de longtemps prévenus

Nos yeux fidèles aux aurores anciennes

 

Je suis là-bas toujours  à l’orient de mes rêves

 

Las de nos vies nous ne savons ni ne voulons ce que pouvons 

Et ce qu’étaient nos pères

Sur un chemin si familier et qui souvent nous désespère

Nous rappelant sans fin  le cri tremblant des âmes mortes 

JBD

 

 

 

 

 

Posté par Michele Delhom à 23:56 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

12 décembre 2012

      DSC_0815

 

                                         "Traversées"

                                   Acrylique sur toile 2012

                                           (100x73cm)

 

                                                                                                                                                                                                                                       

             DSC_0816

 

                                 "Traversées " (détail) 

 

 

Un soir d’été sans bruit au crépuscule d’un océan si peu tranquille 

Quittant l’Ouest  pour toujours ignoré des moussons

Scrutant  sans mots l’ horizon d’ombres lasses

Et voie lactée si dépourvue de tout amer 

Nous voguions 

Tenant pour achevés nos travaux du matin et nos fières ardeurs

 

Nous voguions et déjà de semblables mémoires

Accueillaient au rivage leurs hôtes et leurs chaumières

La colline embrasée des brandons mal éteints

 

Nous voguions attentifs aux chemins empruntés

Lorsque venait la nuit 

Et que l’effroi cédait aux tourmentes du rêve 

N’y manquait que le vent forçant les interstices

Et les parfums anciens 

 

La parole est ainsi 

Et souvent insensée 

Un souffle retournant vers sa source éphémère 

Et qui s’élève et comme un chant s’étonne et s’éloigne en secret 

S’éprend et se méprend du vacarme qui naît 

Est-ce bien moi qui vit  qui meurt bientôt est -il possible 

S’en sont-ils donc allés de ce pas si lointain 

Et me laissant si seul  

 

Ruines forêts serments palais et labyrinthe 

Nous voguions solitaires d’une course éblouie 

Sans un regard de trop pour les traces et brisées

Nous voguions de plein ciel et sous la rame étreinte

Filaient des sillages de lune 

Brûlant le cœur au cœur des hommes insatisfaits

                                                              JBD 

Posté par Michele Delhom à 21:01 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

05 décembre 2012

 

 

 

 

 DSC_0795 2  

 

                                        "Entre les actes"

                                                   Acrylique sur toile 2012

                                                                             (100x100 cm)

       "Vivre, c'est être un autre" Bernardo Soares-F. Pessoa

 

  •  Entre les actes
  •  
  •                   Voix dans les lointains  
  •   Ce monde-ci s’éloigne aussi bien de nous que l’autre
  •   Ce qui sépare n’a pas de toit 
  •   Ce qui sépare rend solidaire l’épaisseur de la nuit à venir 
  •   Son silence accable celui-là seul qui ne peut  s’y risquer 
  •  
  •   Il y eut pourtant jadis de frais soleils navrés 
  •   L’écho multiple des certitudes toujours désaccordées
  •   Une comédie que l’on se joue sans s’y prêter vraiment
  •   Un air de fête 
  •   La lagune toute entière rassemblée dans sa sphère 
  •   Et le souffle appelant des palais dégrisés
  •   
  •   C’est le destin de la lumière de s’attacher obliquement à la vie
  •   Archer déconcerté qui sans fin refuserait sa cible
  •   Elle n’effleure pourtant que la soie de la peau
  •  
  •   Ce qui surgit  dans l’entre-soi n’est que l’étonnement pris dans
  •                                                                    ses propres filets 
  •   Un lieu sans disponibilité pour tout autre 
  •   Une histoire sans passé ni mémoire  
  •   Sans récit qui sans cesse égare
  •  
  •            Suivre le fil de l’eau rêveuse  au tranchant de l’épée
  •  
  •   Les soirs de notre vie sans nul besoin d’y faire signe  
  •   Toute trace est de trop sa demeure est d’aval ne cherchons pas
  •                                                                           le souvenir
  •  
  •           Orphée marcheur vêtu d’oublieuses promesses
  •  
  •   Je me souviens de ce qui fut ma douleur d’être 
  •   Ces mots jetés à la volée au vent et à la pluie 
  •   Champs de neige épuisant  leur empreinte  
  •   Autant d’éclats du rire des miroirs détrompés
  •  
  •   Redoutable est le regard qui jamais n’a de nom pour se dire 
  •   Redoutable est le dieu qui dispose de moi 
  •   Je n’ai que faire de sa loi il se rit de mon avantage
  •   Croit-il qu’il voit plus loin que moi 
  •  
  •           Tu le sais bien la corde est lasse le vert est mis
  •  
  •   Un lac embrasse mes désespoirs pour les confondre enfin 
  •   Toute menace est vaine tout piège dérisoire 
  •  
  •                  Tombeau d’Orphée
  •   L’orée s’enivre d’elle-même en ses ombreux mystères
  •   Ce qu’elle sait ne se dit pas
  •   Vague après vague l’éternité déploie sans bruit ses larmes  
  •   Entre deux rives la nuit vient
  •                                                 
  •                                le  rideau se lève
  •  
  • DSC_0802

  •                                                                             JBD

Posté par Michele Delhom à 01:26 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

 

 

 

  DSC_0789 2

 

                                                       "Enfance"   

                                                 Acrylique sur toile 2011

                                                            (70x70 cm)

 

DSC_0788 2

 

DSC_0792 2

 

DSC_0793 2

 

    "Enfance"

         (Détails)

Posté par Michele Delhom à 00:36 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

03 décembre 2012

DSC_0565

                      "Au bord du monde "

                              (Détail)

 

 

Fulgurance des horloges Ces raccourcis cosmiques 

Leurres extrêmes 

Par quoi naissent puis meurent de jubilatoires mécaniques 

Les blés mystiques poussent à la liesse

La dune ne sait pas qu’elle avance 

La ville ancienne offre ses veines à la mort calme

Vivre

Est la plus brève distance

La neige oblitère les naissances en lisière Comment dès lors

Se souvenir de ce qui précéda le regard ébloui 

Je suis trop riche et très pauvre je garde en moi

La nudité secrète le cataclysme des basaltes

                                                                      JBD

 

 

 

 

 

Posté par Michele Delhom à 23:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]

DSC_0560

                                "  Au  bord  du  Monde "

                                   Acrylique sur toile  2010

                                              (60x50 cm)

              La nuit  les yeux s’éteignent en convulsions

                Multiples et sous la neige des paupières

                                    demeure

                           l’incandescence des pas 

                               Des âmes fugitives                                                                        

                                                                                                  JBD

                                                                                                                            

 

 

 

Posté par Michele Delhom à 22:50 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

02 décembre 2012

DSC_0572

 

 

                                                  Nuits

                                    Acrylique sur toile  2010

                                              (50x60 cm)

 

DSC_0574

                            Nuits  (détail)

Posté par Michele Delhom à 22:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]

P1020687

 

                                Brindille du songe

Posté par Michele Delhom à 20:12 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

DSC_0783

 

Comme une mer inquiète de ses profondeurs pressenties

Ajusterait sans y penser ses haillons d’argent

Le jour frissonne à l’infini tu n’en finis pas de vivre instant après instant

En surplomb de toi-même

Et nos lèvres se désœuvrent à trop vouloir ce qui ne peut s’atteindre

 

Quelle langue d’antique usage livrerait sans amertume son sillage de nuit

Ses rêves  de cristal au poignard de guerriers ivres

Elseneur Elseneur

Tes silences résonnent sur les dalles

Longtemps après que la musique se soit tue

                                                                                      JBD

 

 

 

Posté par Michele Delhom à 19:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

 

 

 

 

le voyageur 3

           

    "Le voyageur de mon rêve est aussi loin que la frontière est longue"

                                Acrylique sur toile  2010

                                            (92x66 cm)

 

 

 DSC_0555 2

     

"Le voyageur de mon rêve est aussi loin que la frontière est longue "

                                               (Détail) 


 

J'accompagne un ami qui s'en va

 

 Les roseaux tendres des marais la nuit les a couverts de givre

Lune froide et montagnes se colorent d'une même pâleur grise

Qui eût dit qu'il y aurait mille lis* déjà au crépuscule

Le voyageur de mon rêve est aussi loin que la frontière est longue.

 

                                                                                                                                                         XUE TAO 

                                          poétesse des Tang (768/770-832/835)                                                                                                                                                                                                               

                              ☆    

                                          ☆

                                                    ☆

                                                                   ❊

                                                                                  *    un li = 0,5km ...

 

 



 

Posté par Michele Delhom à 17:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

19 novembre 2012

Poème , chant épierré

Qui fait saigner ce qui ne se voit pas.

JBD

Posté par Michele Delhom à 21:04 - Commentaires [1] - Permalien [#]

P1020690

Posté par Michele Delhom à 10:12 - Commentaires [1] - Permalien [#]

18 novembre 2012

Arche échouée , tôt venue la nuit s’est dissipée, les souffles ont eu raison des mains laborieuses , au mur pend sans doute un cadre nu. La folle avoine dispute aux ronces les espoirs.

 

Ne faut-il pas être déchiré par quelque chose qui nous dépasse pour penser ?

Posté par Michele Delhom à 02:00 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,