DSC_0815

 

                                         "Traversées"

                                   Acrylique sur toile 2012

                                           (100x73cm)

 

                                                                                                                                                                                                                                       

             DSC_0816

 

                                 "Traversées " (détail) 

 

 

Un soir d’été sans bruit au crépuscule d’un océan si peu tranquille 

Quittant l’Ouest  pour toujours ignoré des moussons

Scrutant  sans mots l’ horizon d’ombres lasses

Et voie lactée si dépourvue de tout amer 

Nous voguions 

Tenant pour achevés nos travaux du matin et nos fières ardeurs

 

Nous voguions et déjà de semblables mémoires

Accueillaient au rivage leurs hôtes et leurs chaumières

La colline embrasée des brandons mal éteints

 

Nous voguions attentifs aux chemins empruntés

Lorsque venait la nuit 

Et que l’effroi cédait aux tourmentes du rêve 

N’y manquait que le vent forçant les interstices

Et les parfums anciens 

 

La parole est ainsi 

Et souvent insensée 

Un souffle retournant vers sa source éphémère 

Et qui s’élève et comme un chant s’étonne et s’éloigne en secret 

S’éprend et se méprend du vacarme qui naît 

Est-ce bien moi qui vit  qui meurt bientôt est -il possible 

S’en sont-ils donc allés de ce pas si lointain 

Et me laissant si seul  

 

Ruines forêts serments palais et labyrinthe 

Nous voguions solitaires d’une course éblouie 

Sans un regard de trop pour les traces et brisées

Nous voguions de plein ciel et sous la rame étreinte

Filaient des sillages de lune 

Brûlant le cœur au cœur des hommes insatisfaits

                                                              JBD